FERMETTE à VENDRE dans Lanaudière! Mais pourquoi????

fermette a vendre dans lanaudière a st-lin-laurentides

Comment peut-on en arriver à vendre une fermette dans Lanaudière dans laquelle nous avons tellement investi, et qui est un pilier pour notre vision de l’autosuffisance?

Ce ne fut pas une décision facile, mais malgré les projets d’autosuffisance, un constat nous pousse irrévocablement à aller en ce sens…

Notre FERMETTE est À VENDRE!

5 raisons :

1- Famille et couple en premier

Faire des projets d’autosuffisance pour plein de bonnes raisons, mais accepter des compromis rendant la vie familiale et de couple médiocre, ce n’est pas une bonne idée. L’autosuffisance se fait en famille, en couple. S’il y a autre chose qui bloque ou empêche le temps de qualité, on doit prendre des décisions tranchantes.
Dans notre cas, je suis le pourvoyeur du foyer, je dois donc travailler à l’extérieur de la ferme. Bianca est à la maison, avec l’école maison et plein de tâches quotidiennes. L’hypothèque, les dettes, les factures, ça ne se paie pas avec la vente de quelques œufs ou lapins occasionnellement. Je n’ai donc pas le choix de travailler à temps plein, et pour le long terme.

Mais quand le travail te demande plus de 4 heures de déplacement par jour, c’est là que ça devient un non-sens. J’ai bien tenté de me convaincre que c’était possible, mais la réalité nous a rattrapés. À l’heure que je pars le matin et que je reviens le soir, il nous est impossible de faire autre chose dans la semaine que le strict minimum pour les animaux, le jardin, etc. … et encore…

Me rapprocher de mon emploi, et même changer d’emploi pour favoriser la proximité avec notre prochaine fermette devenait donc une nécessité. C’est LA principale raison.

2- Proximité avec la famille

Pour vous qui vous occupez d’animaux, vous comprenez bien la réalité de devoir prendre soin des animaux matin et soir, 7 jours sur 7, 365 jours par année. On ne prend pas de vacances quand on veut, ni sans nous assurer d’avoir de l’aide pendant une longue absence.

Cette réalité n’est pas l’idéal quand les membres de la famille sont moindrement éloignés. Nous sommes limités par la distance à parcourir lors de visites, car nous devons revenir tôt le soir.

Nous désirons donc être plus centraux autour de la famille afin de favoriser les visites et les événements familiaux sans être restreints au-delà d’un niveau acceptable et raisonnable.

3- Nos besoins sont moins inconnus qu’au début

Après presque 2 ans, nous connaissons mieux ce dont nous avons besoin pour atteindre l’autosuffisance, en termes de bâtiment, de grandeur de terrain, de ressources disponibles. Notre bâtiment est génial et immense, isolé, avec eau courante et électricité. Mais nous occupons à peine la moitié. C’est donc trop grand pour nous. Ce n’est pas négatif en soi, mis à part que nous devons entretenir tout le bâtiment, et pas seulement la partie utilisée.

D’avoir pu découvrir l’autosuffisance, de l’avoir expérimentée, et le fait d’avoir cerné des objectifs précis qui nous permettront d’atteindre ce but sera un atout important lorsqu’on va magasiner notre prochaine fermette. Nous saurons déjà quoi chercher, quoi accepter et quels compromis ne pas faire.

4- Le zone de rusticité

Ce n’est pas directement une raison qui nous pousse à vendre, mais plutôt une opportunité. En effet, nous aurions très bien pu atteindre nos objectifs ici où nous sommes, dans la zone 4b, mais le fait de nous enligner vers une région qui est en zone 5a nous donnera un petit avantage.

5- L’expérience

Nous n’avions pas de blogue ni de vloque sur YouTube au début de nos démarches pour l’achat de notre fermette actuelle. Le fait de revivre la vente et l’achat d’une fermette nous permettra de partager avec vous tout le processus, et ainsi vous équiper dans vos démarches si jamais vous désirez aller en ce sens.

C’est toujours un plaisir de vous partager ce qu’on apprend, et l’achat d’une fermette est la base d’un projet d’autosuffisance. Prendre une mauvaise décision à ce sujet à plus de conséquences que le choix des cultures que vous produirez sur votre ferme.

Vendre et acheter est déjà en soi une expérience stressante et excitante. De le vivre avec vous sera sans doute très… intéressant!

Acheteur recherché?

Donc, à qui la chance? Notre fermette est vraiment géniale, si ça n’avait pas été des 2 premières raisons ci-haut, nous aurions fini nos jours ici, à Saint-Lin-Laurentides dans Lanaudière. Le prochain propriétaire pourra déjà commencer avec des enclos et poulailler prêts et fonctionnels, un jardin avec début de permaculture, des fruitiers et une belle sérénité. Il y aura possibilité de vendre des animaux déjà bien habitués à l’endroit.

La vente et l’achat d’une fermette ne doivent pas se faire via des intermédiaires sans expérience dans le domaine ni sans un accompagnement très étroit pour toutes les questions légales, marketing et de conseils. Seul un agent immobilier avec une expérience en fermette pourra vraiment vous aider à vendre et/ou acheter à un prix réaliste selon la valeur, et dans un délai acceptable. Personne ici-bas ne fait de miracle pour obtenir le prix le plus haut en très peu de temps, même pas un certain site de vente immobilière vous promettant d’économiser la commission, sans nommer la compagnie… Nous l’avons vécu une seule fois, et nous n’avons pas économisé grand-chose. Mais un agent immobilier fait la différence!

Nous, on revient avec confiance avec notre agente Chantal Christin. Vous pouvez la contacter si cela vous intéresse. Son numéro est le 514-219-9383.

Cliquez ici pour la fiche de notre maison.

 

Allez-vous être le 1er à commenter? :)

Participez à la discussion, laissez un commentaire! :)

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.