Allergies et asthme – Une cure aux œufs de caille comme arme ultime

Allergies et asthme – Une cure aux œufs de caille comme arme ultime

Si vous êtes asthmatiques, ou souffrez d’allergies, saisonnières ou non, vous comprendrez comme moi à quel point ceci peut nous handicaper à certains niveaux. Imaginez maintenant vivre sur une ferme, où les allergènes sont multipliés! Ça peut malheureusement ombrager un rêve d’autosuffisance.

C’est mon cas. Je suis asthmatique depuis plus de 20 ans. Principalement, mes symptômes se produisent lors des saisons de floraisons. Mais depuis 2 ans, j’ai des symptômes constamment. On m’a diagnostiqué asthmatique récemment. Mon quotidien depuis 2 ans, pompes à la cortisone et éviter d’être exposé trop longuement aux allergènes (foin, poussière, pollen…)

Mais voilà que mon épouse découvre un article pendant la dernière période de Noël. Cet article vante les bénéfices des œufs de caille pour guérir l’asthme et les allergies. Ceci a immédiatement attiré mon attention. L’article nous propose une cure de 7 semaines, où on consomme des oeufs de cailles à jeun le matin. J’entreprends alors cette cure. Pourquoi pas, après tout, nous avons en abondance des œufs de caille sur la ferme!

La recette secrète!

En fait, la recette est très simple. Elle contient un ingrédient; des œufs de cailles. Quelques centaines d’œufs de cailles sur plusieurs périodes. Des recherches ont pu isoler l’élément de l’œuf de caille qui agit au niveau des allergies et de l’Asthme. L’Ovomucoïde, c’est un inhibiteur d’enzymes protéolytiques présent dans l’œuf de caille. C’est l’Ovomucoïde qui bloque la réaction allergique, donc les symptômes de nez qui coule, d’éternuement, d’asthme, etc.

Ce qui est génial, c’est que l’Ovomucoïde est un « médicament » naturel, sans effet secondaire, disponible facilement (surtout lorsque nous sommes sur une ferme avec des cailles!). Le désavantage, c’est que les effets ne se ressentent pas dans les premiers jours de la cure. C’est une cure qui prendra plusieurs semaines.

Les résultats de la cure aux œufs de caille

Voilà mes 7 semaines terminées. Il y a bien eu des améliorations, mais je ne suis pas guéri pour autant. J’ai encore des symptômes d’asthme et d’allergie (difficulté à respirer, toux, éternuements) mais moins fréquemment et moins intenses. Mes attentes étaient hautes!

Cependant, je dois préciser que mon traitement a débuté alors que je souffrais d’un rhume qui a énormément affecté mes symptômes asthmatiques dans les 2 premières semaines de ma cure. J’avais tellement de difficulté à respirer que je ne pouvais pas parler sans m’étouffer. La gravité de mon asthme représentait une lourde pente à monter pour une cure aussi naturelle.

À noter que je devais continuer d’utiliser mes pompes pendant la cure, à cause de la gravité de mes symptômes. Cependant, je notais au fur et à mesure que j’en avais de moins en moins besoin. Dans les dernières journées, je pouvais passer des journées sans les utiliser. Malgré tout, je suis tout de même heureux de voir les améliorations.

Analyse des résultats de la cure

Après un recul en arrière, et un peu de recherches approfondis, j’ai pu en apprendre plus sur la cure, sur la bonne méthode, sur les précautions et les facteurs de succès et d’échec. Ceci m’a permis de réaliser que j’aurais peut-être eu plus de succès sachant ces détails. C’est pourquoi je vous en fais part pour vous offrir plus de chances de réussites.

Il faut d’abord savoir que l’asthme ne peut pas être guéri. L’objectif de la cure est de faire disparaître les symptômes, ou du moins les atténuer. Également, le taux de réussites est d’environ 70% pour les adultes et 85% pour les enfants. Rien ne garantit que vous aurez des résultats, mais ça vaut le coût d’essayer! Même si vous n’obtenez pas de résultats, que vos symptômes ne diminuent pas, cette cure pour apportera les bénéfices de l’absorption des œufs de cailles, qui sont bourrés de vitamines et d’éléments nutritifs.

Comment procéder avec la cure aux œufs de caille

J’ai lu plusieurs versions de la cure. Certains préconisent une cure de 7 semaines, d’autres 5 semaines. Certaines disent de prendre 2 œufs le matin et 2 le soir. Le Docteur Jean-Claude TRUFFIER, qui a découvert les vertus des œufs de cailles en France, mentionne une cure de 9 jours, suivis d’une pause de 9 jours, et 6 œufs de caille à jeun le matin. Certains auteurs mentionnent que la cure peut être reprise dans l’année, et Docteur TRUFFIER ne précise pas combien de fois il faut répéter la cure de 9 jours.

De ces multiples versions, une chose est claire. Il faut prendre des pauses entre les cures. Personne ne précise pourquoi par contre. Donc, sur la base qu’il n’y a pas de danger à consommer des œufs de caille à volonté, j’aurais tendance à faire une moyenne des différentes versions. Il faut aussi savoir qu’une aggravation des symptômes est possible entre le 3ème et le 6ème jour de la cure. Pour l’asthme, il est suggéré de commencer la cure avec 1 ou 2 oeufs le premier jour, et ajouter un oeuf par jour jusqu’au 6 oeufs exigés par jour.

Pour ma part, ayant terminé 7 semaines de cure, je vais attendre avant d’en repartir une nouvelle. Je vais essayer l’approche du Docteur TRUFFIER, soit 9 jours de cure, et 9 jours de pause, puis on recommence. Je vais donc prendre 6 œufs de caille, cru et à jeun le matin au levé, et je vais manger seulement 2 heures après. Personnellement, je mélange les œufs avec un peu de jus de fruits pour que ce soit plus facile à avaler.

Voici quelques points importants à respecter pour le succès de la cure :

  • Les œufs de caille doivent être frais, pas plus de 10 jours. Pour savoir si un œuf est frais, mettez-le dans un bol d’eau. Si l’œuf flotte moindrement, ne le consommez pas.
  • Éviter de boire de l’alcool pendant la durée de la cure.
  • Les œufs doivent provenir d’un élevage sous contrôle sanitaire rigoureux.
  • Bien nettoyer les œufs avant de les consommer.
  • Utiliser des œufs de cailles japonaises (Coturnix Coturnix Japonica) croisées avec des cailles sauvages idéalement.
  • Consommer les œufs crus et à jeun le matin et éviter de manger pour environ 2 heures. Ceci permet au métabolisme d’absorber plus facilement les nutriments des œufs.
  • Les œufs peuvent être mélangé avec un peu de jus de fruits, de lait, ou encore avec du sel et poivre.
  • Il faut être en contact avec l’allergène pendant la cure. Sinon, c’est un peu comme si vous donnez une arme à quelqu’un pour se battre, mais que vous retirez l’ennemie. Le corps a besoin de l’arme pour apprendre à ce défendre contre l’ennemie qu’est l’allergène!

En terminant, si vous êtes déjà allergique aux œufs, ce n’est peut-être pas une bonne cure pour vous! Il faut aussi savoir qu’une cause d’échec de la cure peut être reliée à une infection chroniques et autres dépendances hormonales. Vous devez consulter votre médecin dans ce cas. Les traitements naturels sont une bonne chose, mais il ne faut pas négliger aussi la médecine lors de problèmes de santé plus grave. Et l’asthme peut être grave si une infection n’est pas traitée. N’oubliez pas que cette cure ne guérira pas l’asthme ni aucune infection ou problèmes hormonaux.

 

Références

https://naturosympathie.com/wp-content/uploads/2017/05/Truffier-JC-1978-Approche-th%C3%A9rapeutique-allergie-oeufs-de-caille.pdf

http://silicium.blogspirit.com/archive/2014/05/24/allergie-et-oeufs-de-cailles-3006229.html

1 commentaire

  • Avatar

    J’en avais déjà entendu parler auparavant mais de pouvoir lire votre témoignage rend l’idée encore plus intéressante d’avoir quelques cailles chez soi. Un gros merci!

    Jocelyne 6 mars 2019

Participez à la discussion, laissez un commentaire! :)

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.